AC/DC : Highway to hell

Enregistré en 1979, single phare de l'album éponyme, Highway to Hell contient un riff légendaire et plusieurs solos qui font de lui le morceau live par excellence, certainement le plus représentatif du groupe australien AC/DC.


On ne présente plus ni ce groupe, ni ce morceau !

A River Plate, en 2009, les papys du rock ont montré qu'ils n'avaient rien perdu de leur superbe...


Vous aimez ? Montrez-le !


Le morceau a également construit sa légende sur un texte qui fait de l'enfer la nouvelle « terre promise » à laquelle se destine le groupe. La route et sa violence, les kilomètres avalés à un rythme effréné, le sentiment d'une liberté qui se conquiert par la vitesse, l'absence de limites ou de lois sont les thèmes qui concourent au succès de l'album et du groupe, représentatif d'une génération marquée par l'absurdité des guerres, empreinte de contre-culture et assoiffée de liberté.

La mort de Bon Scott, qui survient le 19 février 1980 (soit 12 mois exactement après l'enregistrement de l'album à Londres), ainsi que les circonstances douteuses et le mystère qui l'entourent, ajoutent à l'aura sulfureuse de ce titre. Désormais, il y aura un avant et un après Bon Scott, lequel a finalement rejoint l'enfer auquel il se vouait de toutes ses forces dans le morceau.

Highway to Hell, un album destiné aux lives

Le morceau, comme l'album sont indissociables d'une expérience live. Même si Bon Scott n'est plus de ce monde, et même si le groupe vieillit, il déchaîne toujours les foules dans des lives qui entrent dans la légende les uns à la suite des autres.

Car AC/DC n'est pas qu'une expérience sonore, c'est aussi un spectacle visuel. La mise en scène est incroyable, le jeu des lumières stupéfiant, la pyrotechnie monstrueuse : tout est travaillé pour rendre l'expérience inoubliable auprès d'un public exigeant, avide.

Ce public fait partie intégrante de chacun des concerts : il est considéré comme l'un des meilleurs publics de la scène hard rock, et le groupe tire parti de sa force. Il y a évidemment un dress code à respecter. Le noir est prépondérant. Le rouge vient juste après. Les fans jouent le jeu et se griment, s'identifient aux idoles dont ils arborent fièrement les couleurs et les blasons sur mille variantes de l'incontournable T-shirt AC/DC. Noir, avec inscrit en lettres de feu le nom du groupe, avec ou sans capuche.

Qui n'a jamais assisté à un concert du groupe AC/DC n'a jamais connu une véritable expérience rock. Et Highway to Hell est dantesque. Le signe des cornes, repris par une dizaine de milliers de fans pendant le riff légendaire, en l'honneur de Satan et de l'enfer sur la route duquel le groupe les emporte, installe l'ambiance. Des hardos dignes de ce nom donc, fringués comme il le faut, scandant les paroles, martelant le sol au rythme du diable.

De la musique et du rythme avant tout

Le titre Highway to Hell n'a pas conquis le cœur des foules seulement par sa dimension sulfureuse. C'est de la musique avant tout, et du rythme. Le riff de ce morceau n'est pas un vague et incertain assemblage d'instruments destinés à emporter l'adhésion facile de fans acquis à la cause.

C'est un riff construit de notes en notes dont les puristes eux-mêmes ne rougissent pas. Il structure puissamment le morceau. Frénétique, certes, mais pas brouillon. La rythmique est propre, la voix n'est pas noyée par la houle sonore mais devient un instrument au même titre que la guitare.

La batterie ne disparaît pas. La voix de Bon Scott est magnifiée. Le refrain reprit en cœur consolide la mélodie. Les changements de rythmes font leur effet. Mais comment feront les générations futures qui ne connaîtront pas AC/DC et Highway to Hell autrement que par nos satanés enregistrements ?

Avec AC/DC, on est tenté de s'engager sur la "route de l'enfer", et de parvenir à destination !

Honnêtement, vous trouvez qu'ils ont vieilli ? Pas une ride ! En fait, jamais un de leur show n'a été aussi bien mis en scène et filmé.

On peut en être sûr à présent : le rock, ça conserve !

> Découvrez d'autres concerts livenote de musique

Dites nous ce que vous en pensez !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir